UE28. Co zmieni Chorwacja? (Diploweb.com)

Croatia-elections-for-EU-parliamentAvec l’adhésion de la Croatie, quels sont les principaux chiffres à connaître pour l’Union européenne à 28 ? 

dr Pierre Verluise
Directeur de recherche à l’IRIS, Directeur du www.diploweb.com [1]

Quel est le poids relatif de la Croatie dans la nouvelle Union européenne à 28 ? Parce que chaque élargissement bouscule nos repères, considérons successivement le territoire, la population et l’économie.
Avec l’adhésion de la Croatie, le territoire de l’UE s’agrandit de 56 542 km2 et la population augmente de 4 398 150 habitants, mais la Croatie représente seulement 0,33% du PIB de l’UE28. (7 graphiques, 1 tableau de synthèse)

Les élargissements post-guerre froide (1995, 2004 et 2007) ont bousculé nos repères européens.
L’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, prévue pour le 1er juillet 2013 modifie une nouvelle fois ces paramètres[2]. Voici l’occasion d’une mise à jour.
Sans prétendre à l’exhaustivité[3], considérons successivement le territoire, la population et l’économie de l’UE28 et de la Croatie.

I. Le territoire de l’UE s’agrandit de 56 542 km2

Distinguons d’abord l’échelle de l’UE puis l’échelle mondiale.

À l’échelle de l’Union européenne, quel est l’apport de la Croatie ?
À 27 l’Union européenne affichait une superficie totale – y compris les eaux intérieures[4] – de 4 403 438 km2 .
La superficie de la Croatie est de 56 542 km2  [5] . Observons le graphique 1 pour visualiser les proportions.
 

 
L’UE28  s’étend désormais, y compris les eaux intérieures, sur environ[6]  4 459 980 km2. La Croatie représente 1,26 % de la superficie de l’UE28.
 
La Croatie est délimitée au nord par la Slovénie (sur 501 km) et la Hongrie (329 km), à l'est par la Serbie (Voïvodine, 241 km), et au sud par la Bosnie-Herzégovine (932 km) et le Monténégro (25 km). Autrement dit, l’UE28 se rapproche de deux candidats officiels (Monténégro et Serbie) et d’un candidat potentiel (Bosnie-Herzégovine). La Commission européenne laisse parfois penser qu’elle verrait bien la Croatie tirer ces pays vers l’acquis communautaire mais rien ne permet d’affirmer que les Croates en aient vraiment envie.                            
À l’échelle de la planète, comment se situe l’UE28 ? La réponse se trouve sur le graphique 2 : Superficie des plus grands pays du monde et de l'UE28, en km2. 
 
 
Comme chacun s’en doutait, l’adhésion de la Croatie ne modifie pas le rang de l’Union européenne – qui n’est pas un « pays » – par rapport aux États les plus étendus du monde. Loin derrière la Russie, le Canada, la Chine, les États-Unis, le Brésil et l’Australie… arrive l’Union européenne dans sa configuration à 28 comme précédemment à 27. Même en finalisant les candidatures officielles et potentielles connues à ce jour[7], l’UE resterait derrière ces immenses États.
 
Retenons que l’UE28 est 3,8 fois moins étendue que la Russie et 2 fois plus petite que les États-Unis. La comparaison des produits intérieurs bruts de la Russie et des États-Unis démontre – cependant – qu’il n’y a pas de lien systématique entre superficie et richesse. Beaucoup d’autres paramètres entrent en ligne de compte, dont la maîtrise du territoire, l’organisation politique, les performances économiques et la dynamique de la population.
 
 
 
 
Od redakcji: przedruk fragmentu artykułu dzięki uprzejmości dra P. Verluise'a. Tłumaczenie pełnej wersji artykułu ukaże się na portalu Geopolityka.net.
 



[1] P. Verluise vient de publier « Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ? », illustré de 20 cartes, éd. Argos, 2013. Il a également dirigé le e-book « L’Europe éclaté », éd. Diploweb, disponible au format Kindle sur Amazon, 2013. P. Verluise enseigne la Géographie politique à la Sorbonne, au Magistère de relations internationales et action à l’étranger de l’Université Paris I. Il a fondé le séminaire géopolitique de l’Europe à l’Ecole de guerre. Distinguished Professor de Géopolitique à GEM. Chercheur associé à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Chaire Raoul Dandurand.

[2] A l’heure de la rédaction, le processus de ratification du traité d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne n’est pas terminé, notamment en Allemagne fédérale. Sans nous prononcer ici avec certitude sur la date d’adhésion nous la considérons ici – par hypothèse – comme effective. Ce qui explique l’usage du présent et non du conditionnel qui serait pourtant justifié… mais plus lourd.

[3] Nous vous invitons à lire en complément l’article de Joseph Krulic, « Croatie : une adhésion si longtemps désirée à l’UE », publié sur le Diploweb.com le 24 février 2013 à l’adresse http://www.diploweb.com/Croatie-une-adhesion-si-longtemps.html . L’auteur donne des clés pour comprendre l’origine de la méfiance de l’Union européenne pour le système judiciaire croate, la question de crimes de guerres de la période 1991-1995, la situation économique et politique, la corruption et l’affaire Sanader et pourquoi l’opinion publique croate semble hésitante.

[4] Cette précision est importante parce qu’elle explique que ce chiffre soit légèrement supérieur à d’autres données. Source INSEE, base de données en ligne, consultation mai 2013.

[5] Sources : Ambassade de Croatie et Ministère des Affaires étrangères (France)

[6] Nous précisons « environ » parce l’ambassade de Croatie à Paris ne signale pas si elle intègre les eaux intérieures dans son calcul.

[7] Pour une présentation des pays candidats, cf. Pierre Verluise, Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ? , éd. Argos, 2013, chapitre 1.

Komentarze

komentarze

stat4u